Copyright © 2015 De-Colonizer: Research / Art Laboratory for Social Change. All rights reserved. 

 research / scientific papers

Saving private David (Ben Gurion). 
An indigenous narrative to justify the special ties between the Circassian community and the State of Israel. 
By: Dr Eleonore Merza 

05 march 2015

This article will focuse on the early specific relationships between the Circassian community and the Yishuv that can be considered as a proto-State that layed the foundations of the coming State of Israel. After a reminding of the nature of the Yishuv and the links tied with the Circassian in North Palestine, I will present a story that I collected in the Circassian village of Kfar Kama and will analyse the function of its narrative (...)


Read here the full article.

 

Un village d'Astérix en Galilée. 
La minorité tcherkesse dans l'imaginaire collectif israélien.
By: Dr Eleonore Merza 

12 may 2015

Vous pourrez souvent entendre le terme « tcherkesse » dans les médias israéliens. La raison principale? Elle s’appelle Bibars Nat’xho. Le capitaine de l’équipe nationale de football est un Tcherkesse de Kfar Kama. Mais hormis ces mentions footballesques, la grande majorité des productions médiatiques concernant la communauté tcherkesse sont essentiellement touristiques et folkloriques.

Le festival annuel de Reyhaniya, par exemple, donne chaque année lieu à des articles dithyrambiques dépeignant une petite communauté loyale à l’État qui aurait su préserver sa culture et qui vivrait en quasie autarcie dans ses deux villages. De très bons sauvages, en quelque sorte. Mais qui nous resssemblent (un peu) et sont (beaucoup) de « notre côté » (...)


Pour en lire l'article complet c'est ici.

 

Se donner à voir.
Politique touristique et tourisme politique dans les villages tcherkesses en Israël.
By: Dr Eleonore Merza 

23 nov 2017

Lors d’une visite avec un club de retraités, la femme à côté de laquelle je suis assise, me glisse: « c’est pour cela que nous avons de bonnes relations, nous nous comprenons, ils ont aussi vécu leur Shoah ». Après son introduction historique, Adnan guide le groupe à travers les ruelles du centre historique, n’oubliant aucun détail sur la construction des maisons traditionnelles ou de la mosquée. Lorsque nous arrivons devant la majestueuse mosquée de Kfar Kama, reconstruite dans les années soixante-dix dans un style Mamelouk 4, ma voisine qui avait été très émue d’entendre que les Tcherkesses avaient subi un génocide, m’explique que c’est la première fois qu’elle voit une mosquée de si près. Lorsque je lui demande d’où elle vient et qu’elle me répond qu’elle habite à Jérusalem (...)


Pour en lire l'article complet c'est ici.

 

'Elle porte un hijab coloré, elle n'est pas une vraie musulmane'
Une ethnographie genrée dans un village musulman en Israël
.
By: Dr Eleonore Merza 

13 juin 2016

(...) Les Tcherkesses aiment se définir comme une société défendant une égalité parfaite entre hommes et femmes.
A y regarder de plus près, ce sont tout de même les hommes qui accèdent aux formes les plus abouties de pouvoir: ce sont eux qui briguent le mandat de maire, ce sont eux qui représentent la communauté dans les instances politiques et dans leurs dialogues avec l’État. Ce sont eux qui vont à la mosquée tandis que les femmes sont cantonnées à une pratique religieuse privée (...) 


Pour en lire l'article complet c'est ici.

 

Les 'bons' et les 'mauvais' musulmans en Israël.
By: Dr Eleonore Merza 

14 avril 2017

Le caractère ethnique de l’État d’Israël est considéré comme étant en danger face à la démographie palestinienne. On retrouve une rhétorique partagée par l’ensemble de l’extrême droite européenne et assez proche de celle du « grand remplacement » par exemple. En Israël, ce genre de discours est cependant loin d’être l’apanage de la seule extrême droite et on assiste à une inclinaison radicale de la politique israélienne après la seconde Intifada (fin septembre 2000) et les émeutes d’octobre (...)


Pour en lire l'article complet c'est ici.

 

Les soldats musulmans dans l'armée israélienne: intégrés ou utilisés? 
By: Dr Eleonore Merza 

28 janvier 2017

 

Chef du parti religieux Shass1 et alors ministre de l’intérieur dans le gouvernement d’union

nationale d’Ariel Sharon, Eli Yishai déclarait en juillet 2002 au quotidien Haaretz « (...) ceux qui ne sont pas Juifs sont incapables de se battre et faire preuve de bravoure pour l’État Juif (...) » Le ministre de l’intérieur avait, semble t’il, oublié que 25% des soldats de l’armée israélienne ne sont pas Juifs, qu’il y a près de 3000 officiers issus des « minorités » dans Tsahal et qu’ils représentent 20% de l’effectif professionnel du Magav. (...) Y compris, et cela peut paraître surprenant, des musulmans(...)


Pour en lire l'article complet c'est ici.

 

Des symboles et des fêtes nationales pour tou•te•s?
Le cas israélien
By: Dr Eleonore Merza 

22 juillet 2017

 

Quelques mois après sa nomination, le ministre d’État Ghaleb Majadleh, déclenche une tempête médiatico-politique. Dans un entretien qu’il accorde au quoitidien Yediot Aharanot le 9 mars 2007, le premier Palestinien à devenir membre d’un gouvernement israélien, déclare qu’il refuse de chanter l’hymne national, la Hatikva, à la Knesset (...) Les partis religieux, la droite et l’extrême droite israéliennes vont immédiatement réagir pour couper court au renouveau d’un vieux débat qui traverse l’État depuis sa création et qui n’a toujours pas été tranché: la distinction entre citoyenneté, ethnicité et religion en Israël. En d’autres termes, Israël doit-il demeurer l’État des Juifs, l’État Juif ou l’État de tous ses habitants (...)


Pour en lire l'article complet c'est ici.

 

Faire des filles et faire des guerriers. 
L'égalité (fantasmée) des sexes dans la communauté tcherkesse.
By: Dr Eleonore Merza 

16 janvier 2018

 

L’égalité des sexes ne nie pas les différences entre les sexes, par contre elle postule que les répartitions genrées sont des construction sociales et qu’on peut les rééquilibrer (...) Si le temps des guerriers et des femmes au foyer est – en partie seulement – révolu, il n’en demeure pas moins que les rôles assignés aux sexes s’en inspirent encore largement. Chez les Tcherkesses, les notions de « bravoure » et de « modestie » sont par exemple très mobilisées. Les filles puis les femmes doivent être « modestes », entendu principalement au sens de « discrètes », et en particulier dans l’espace public. Seuls les espaces féminins en non-mixité leur permettent de dépasser ce comportement attendu.


Pour en lire l'article complet c'est ici.

 

Entre keffieh et menorah.
Suspicion, interrogatoires et autres tracasseries d'un terrain en guerre.

 

By: Dr Eleonore Merza 

10 feb 2015

La phrase que je lis sur l’immense panneau que j’entraperçois à travers l’une des baies vitrées de l’aéroport me laisse songeuse: « Bienvenue en Israël ».
Un agent vient me chercher au guichet où j’attends mon passeport confisqué. Il m’ordonne de le suivre, il ne m’adressera plus un mot, nous traversons l’aéroport au pas de course. Il ne faudrait pas que je me perde avant d’arriver dans le bon bureau. Je sais, dès lors, qu’on va m’interroger puis me faire patienter, parfois trente minutes, parfois plusieurs heures, avec toujours en tête l’hypothèse que la sécurité israélienne puisse m’interdire l’accès au territoire. J’ai essayé tous les registres. L’indifférence, en arrivant nonchalamment un livre à la main, un café dans l’autre, feignant la surprise d’être interrogée. L’humour, en rappelant qu’étant donné le nombre de fois où la sécurité m’avait interrogée, ils devaient avoir un dossier suffisamment fourni pour m’éviter les mêmes questions. J’avais oublié que l’interculturel n’est pas toujours soluble dans l’humour, pour reprendre la formulation du linguiste Alain Cazade. J’ai aussi essayé la confrontation, la colère, l’incompréhension. En vain. 

Je ne parlais pas hébreu, c’était suspicieux. J’ai appris l’hébreu, c’est devenu suspicieux (...)


Pour en lire l'article complet, c'est ici

 

Transcending borders and bringing back the Absents: challenging the Israeli society through perforamnces
By: Dr Eleonore Merza & Eitan Bronstein

02 jan 2015

This paper discusses four performances led by Zochrot NGO. It shows how they challenge Israeli Jewish society by bringing into the public sphere the erased memory of the Nakba and altering the traditional divisions of a citizenship based on a powerful dichotomy between "them" (the Absents/ Palestinians/ Minority) and "us" (those Present/ Jews/ Majority).


Read here the full article.

 

Looking for 33°8’28"N 35°47’30”E  and Finding Farouk’s Home.
 new methodology to localize destroyed structures
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

By: Eléonore Merza and Eitan Bronstein / De-Colonizer

Photo credits: Eleonore Merza 

August 2015.

 

This research has begun few years ago with the production of a first of its kind map of the 12 occupied and then destroyed Circassian villages in the Golan Height, drawn according to the testimonies of the elders of the community1. Among them, Mansura was inhabited by 1244 Circassians from Syria. By further research and interviews we located its remains.
In this new step of our research, we are glad to introduce you to the detailed methodological protocole we used to localize, by an original and innovative use of accessible tools (such as GoogleEarth, applications on smartphone) destroyed structures since tens of years ago.

 

 

 

 

 

 

Read the full text in English and watch photos here / Download the texte in PDF here: 

Pour le texte complet en français et les photos c'est ici / Télécharger le texte en PDF ici

Read the full text in Hebrew and watch photos here / Download the texte in PDF here: 

A la recherche d'un temps perdu.
La (re)construction identitaire de la diaspora tcherkesse en Israël.
 
 

By: Dr Eleonore Merza Bronstein

2008.

 

 

 

In search of a lost time

(Re) construction of identity in the Circassian diaspora in

Israel. 

 

 

 

Pour l'article complet (en français), c'est ici

For the full article (in English), click here.

Being both non-Jewish Israelis and non-Palestinian Muslims: isn't it too much? 
The Circassian identity across borders and categorizations.
 
 

By: Dr Eleonore Merza Bronstein.

2012.

 

Israéliens mais pas Juifs, Musulmans mais pas Palestiniens: mais vous le faites exprès?
L'identité tcherkesse au-delà des frontières et des catégorisations.

 

 

For the full article (in English), click here.

Pour l'article complet (en français), c'esici

 

Les Tcherkesses d'Israël: des "Arabes pas arabes".
 

By: Dr Eleonore Merza Bronstein.

2012 / Photo credits: Eleonore Merza Bronstein 

 

 

 

 

The Circassians of Israel: "non-arab Arabs".

 

 

Pour l'article complet en français, c'est ici

For the article translated in English, click here.

Qui peut (doit) travailler sur quoi (qui)?

Assignations et stratégies de contournement: réflexions sur les processus de légitimation de l'anthropologue
 

By: Dr Eleonore Merza Bronstein with Dr Tobias Girard (IIAC-LAIOS) and Dr Yves Davenel (SOGIP)

2012.

 

Who can (must) work on what (who)? 
Assignment and circumvention stategies: reflexions on the anthropologist' s legitimization processes.

 

Co-écrit (en français) avec Yves-Marie Davenel (SOGIP-LAIOS) et Tobias Girard (IIAC-LAIOS). 


L’anthropologie continue à faire face à un devoir de légitimation, tant dans le monde académique où elle partage désormais nombre d’objets de recherche avec la sociologie, l’histoire ou lessciences politiques, que sur de nombreux terrains où les rôles de l’anthropologue sont contestés,souvent incompris et parfois même rejetés. Inhérente à la condition d’enquêteur, la personnemême de l’anthropologue est bien souvent sujette à méfiance selon les diverses appartenancesqu’on peut lui accoler... 


Pour en lire plus, c'est ici

 

Ni Juifs ni Arabes en Israël. 
Dialectiques d'identification et négociations identitaire d'une minorité dans un espace en guerre.
Le cas des Tcherkesses (Adyghéens) de Kfar Kama et de Reyhaniya. 
 

By: Dr Eleonore Merza Bronstein.

November 2012.

Photo credits: Eleonore Merza Bronstein

 

Neither Jews nor Arabs in Israel. 
Dialectics of identification and identitary negocations of a minority in a space at war. 
The case of the Circassians (Adygheans) of Kfar Kama and Reyhaniya.

 

PhD in anthropology (in French) by Dr. Eleonore Merza. 

 

 

To read the abstract, click here

To read the full manuscript, click here

"Vivre ensemble" et "vivre mieux" sont-ils (in)compatibles? 
Retour sur #J14, le premier mouvement social israélien.
 

By: Dr. Eleonore Merza Bronstein.

Raison Publique, 2014.

Photo credits: Eleonore Merza Bronstein

 

 

Are "Living together" and "living better" (in)compatible?"

An article (in French) by Dr. Eleonore Merza Bronstein about the absentee of the non-Jewish citizens in the J14 social protest and its revendications. 

 

Pour protester contre l’inflation de l’immobilier à Tel Aviv, une jeune israélienne annonce sur le réseau social Facebook qu’elle installera, le 14 juillet 2011, une tente sur le très chic boulevard Rothschild. Très rapidement, des dizaines puis des centaines de tentes, occupent le terre-plein de ce boulevard que les Israéliens aiment à décrire comme « les Champs Elysées de Tel Aviv ».  (...)

 

Pour lire la suite de l'article / for the full article, please click here.

What do you really know about the Nakba?
 

By: De-Colonizer.

Photo credits: Eleonore Merza Bronstein

March 2015.

 

We are currently conducting a survey among Israelis, digging into what they really know about the Nakba... And you might be suprised! 
This survey is both quantitative (a scientifical survey led among 500 Jewish Israelis) and qualitative.
The final results and analyses will be presentend in our book.  

 


Click here to see our last photos! 

 

Blind Spot at a Heritage Site. 
 

By: De-Colonizer.

Graphic / mapping: Eleonore Merza Bronstein

August 2015.

 

An initiative by De-Colonizer to demand the inclusion of the Palestinian village Bayt Jibrin in the description of UNESCO World Heritage Site. 
Together with Noga Kadman and Gideon Sulimani, De-Colonizer addressed a letter to The Israel Nature and Parks Authority and The Israel National Commission for UNESCO demanding to change the UNESCO declaration file and the descriptive system on the site itself. 


Click here to read the full letter (in English and in Hebrew), watch the video presentation and the photos of the action!